top of page
Rechercher

VTC : Un métier qui ne date pas d'hier

Dernière mise à jour : 8 juil. 2022


Mais qu'est-ce qu'un VTC ?

Le terme VTC désigne Véhicule de Tourisme avec Chauffeur, appelé aussi "Voiture de Transport avec Chauffeur".

D'un point de vue légal, ce terme désigne tous les "exploitants qui mettent à la disposition de leur clientèle une ou plusieurs voitures de transport avec chauffeur, dans des conditions fixées à l'avance entre les parties." Art. L 3122-1 du Code des transports


L'historique de ce métier :

Avant la Révolution française (en 1789), il existait déjà des voitures de remise. On pouvait distinguer deux catégories de remise :

  • Les cochers (conducteurs) des carrosses luxueux au service des hauts dignitaires avaient accès à la "grande remise"

  • Les autres carrosses moins luxueux qui transportaient des passagers moins importants devaient attendre à la "petite remise"

A cette époque de l'histoire, les cochers n'étaient pas libres et c'était un métier contraignant et obligatoire. C'est qu'avec la Révolution française et donc la fin des "privilèges", que les "exploitations des voitures de louage" deviennent libres et font disparaître les deux catégories de remise.

En 1830, les cabriolets de régie vont apparaître. Eux, peuvent jouir d'une totale liberté à condition qu'ils ne stationnent pas sur la voie publique lorsqu'ils ne sont pas loués (comme les VTC aujourd'hui), contrairement aux cabriolets de place.

En 1955, le décret n°55-888 relatif à l'exploitation des entreprises de remise et de tourisme, a réactivé une distinction entre les voitures de grande remise et les voitures de petite remise.

  • Grande remise désigne, alors, les voitures de tourisme de luxe conduites par le propriétaire ou son employé pour une clientèle privilégiée

  • Petite remise désigne les voitures de tourisme standard mis à disposition d'une clientèle moyennant paiement.

C'est qu'en 2009, afin de développer et de moderniser les services touristiques, que la loi n° 2009-888 modifie les conditions d'accès et d'exercice de l'activité de Grand Remisier : la première apparition du terme VTC. La profession n'est alors plus régulée par la préfecture et par la Commission départementale, c'est le Ministère du tourisme qui prend le relais.

Le secteur a été une nouvelle fois réglementé le 1er janvier 2015 car les VTC vont faire partie de ce que l'on nomme le "Transport public particulier de personnes (TPPP). Ils doivent, depuis, obligatoirement s'enregistrer sur le Registre des exploitant VTC (tenu par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Energie) pour pouvoir exercer leur métier.


Ne pas confondre chauffeur Uber et VTC :


Il faut rendre à César ce qui est à César … Un chauffeur UBER est impérativement un VTC mais un VTC n'est pas obligatoirement un chauffeur UBER.

En effet, UBER est une application de mise en relation entre clients et VTC, c'est une solution de facilité pour un VTC qui ne veut pas passer par la longue et difficile étape de la prospection et la recherche de clients.

Il existe aujourd'hui un grand nombre de VTC qui ne passe pas par cette application.


Dans un prochain post, nous analyserons les différences de ces 2 catégories de VTC. Nous mettrons en lumière les raisons des choix de certains chauffeurs de passer par une plateforme de mise en relation ou d'être totalement indépendant.


En attendant le prochain post, n'hésitez pas réserver votre chauffeurs ici !

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page